Chroniques de l'ergothérapie

Retour à la liste

L’ergothérapie en milieu scolaire

Xavier, sept ans, a de la difficulté à coordonner et à planifier ses gestes. Il a du mal à tenir son crayon, à découper et, dans l’ensemble, à organiser son travail scolaire.

Jade, six ans, présente un retard de développement. Elle a besoin d’aide pour s’habiller, elle ne comprend pas toujours les directives de l’enseignante et elle n’est pas aussi habile que ses petites copines en arts plastiques et en éducation physique.

Simon présente une infirmité motrice d’origine cérébrale (paralysie cérébrale). Il se déplace en fauteuil roulant et communique à l’aide d’un tableau de communication.

Quant à Maude, elle est atteinte d’une déficience intellectuelle, et Mathieu, lui, d’un trouble envahissant du développement (TED).

Bien que tous ces enfants aillent à l’école, ils éprouvent tous de la difficulté à fonctionner dans le milieu scolaire. Certains fréquentent l’école régulière, d’autres, des écoles spécialisées. Tous ces enfants peuvent bénéficier de services d’ergothérapie.

En milieu scolaire, l’ergothérapeute offre ses services à l’enfant, à ses parents et à l’enseignant et intervient sur l’environnement, tout cela dans le but de faciliter l’apprentissage scolaire de l’enfant qui présente des difficultés.

Services à l’enfant

S’appuyant sur ses connaissances du développement de l’enfant et sur différentes approches théoriques et cliniques, l’ergothérapeute décèle les difficultés particulières de l’enfant qui affectent son fonctionnement en classe et en analyse les causes. Voici quelques-unes de ces difficultés :

  • troubles de coordination et de dextérité dans les activités d’écriture;
  • difficultés à reconnaître les lettres causés par des problèmes sensoriels (ex. : troubles visuels) et perceptivo-cognitifs (ex. : difficulté à reconnaître les formes);
  • problèmes de praxie, c’est-à-dire des difficultés à planifier ses gestes pour réaliser une tâche et à s’organiser dans les diverses tâches demandées à l’école.

L’enfant en retard dans l’acquisition des préalables scolaires ou atteint d’une déficience intellectuelle légère a du mal à suivre le rythme de la classe et à être autonome dans ses activités quotidiennes (habillage, hygiène, etc.). Et l’enfant présentant un trouble envahissant du développement présente un comportement parfois déroutant et souvent difficile à gérer pour l’enseignant, tout en éprouvant des difficultés de fonctionnement à l’intérieur de la classe.

En plus d’entraver le cheminement scolaire de l’enfant, ces difficultés peuvent avoir un effet néfaste sur son fonctionnement social et affectif, l’amenant à s’isoler, à manifester de vives réactions émotives et à avoir une faible estime de soi.

Dans tous ces cas, l’ergothérapeute peut intervenir auprès de l’enfant pour l’aider à exploiter ses habiletés et l’amener à satisfaire aux exigences du quotidien scolaire. L’approche de cette clientèle par l’ergothérapeute est, comme avec toutes les clientèles d’ailleurs, une approche globale, prenant en compte les dimensions physiques, sensorielles, perceptives, cognitives, affectives et sociales de l’enfant.

Que ce soit en milieu scolaire régulier ou spécial, l’ergothérapeute offre des services d’évaluation et de traitement pour développer les habiletés requises pour les apprentissages scolaires et l’autonomie des enfants. D’ailleurs, il a été démontré que des traitements en ergothérapie rehaussent la capacité d’apprentissage de l’élève et diminuent les problèmes qui l’empêchent de tirer profit de l’enseignement1. L’ergothérapeute participe également aux décisions d’équipe pour déterminer le cheminement scolaire le plus approprié pour l’élève en difficulté et les services éducatifs adaptés dont il peut avoir besoin.

L’ergothérapeute peut également participer au dépistage de problèmes d’ordre développemental ou comportemental pouvant affecter les habiletés fonctionnelles des enfants à l’école par l’observation en classe et en discutant avec les enseignants.

L’enseignant

L’ergothérapeute collabore également avec l’enseignant. Il partage avec lui les résultats de son évaluation de l’enfant qui présente des difficultés de fonctionnement. L’enseignant peut ainsi mieux comprendre les difficultés précises de l’enfant et, de ce fait, l’aider davantage. Cette collaboration permet à l’enseignant d’avoir une perception plus positive de l’enfant puisque l’ergothérapeute évalue non seulement ses difficultés, mais aussi ses forces, ses intérêts particuliers et son potentiel.

L’ergothérapeute peut également proposer à l’enseignant des méthodes particulières et des façons de faire qui faciliteront
l’intégration de l’enfant ou ses apprentissages. Il a déjà été démontré qu’une telle collaboration entre l’ergothérapeute et l’enseignant, ajoutée à l’intervention directe en ergothérapie, avait un plus grand effet que l’intervention seule2.

Par ailleurs, lors de l’intégration d’un élève d’une école spéciale en milieu régulier, l’ergothérapeute agit souvent à titre de personne-ressource pour l’enseignant qui reçoit l’élève, en lui offrant du soutien et de l’information sur le fonctionnement et les besoins de l’enfant.

L’environnement

Dans certains cas, on peut favoriser l’exécution des activités scolaires de l’enfant en modifiant l’environnement. Ce peut être, par exemple, en modifiant sa chaise et son pupitre pour qu’il adopte une meilleure posture ou en utilisant des moyens compensatoires pour faciliter l’exécution de ses productions scolaires usuelles. Le plus souvent, il s’agit d’adaptations simples telles qu’une aide technique pour bien saisir le crayon ou pour découper plus facilement. Dans d’autres cas, des recommandations pour aménager l’espace seront faites pour faciliter l’attention et la concentration de l’élève.

En milieu spécialisé, les méthodes compensatoires sont plus nombreuses et souvent plus complexes, comme l’adaptation d’un ordinateur, puisque les enfants de ce milieu présentent des limitations plus importantes que ceux intégrés en milieu régulier.

Le but de l’ergothérapeute en milieu scolaire est donc d’aider l’élève ayant des besoins particuliers à améliorer son rendement dans les tâches et les activités essentielles à sa réussite scolaire, puis de soutenir l’enseignant dans son accompagnement de l’élève. L’ergothérapeute implique bien sûr les parents tout au long du processus et répond à leurs questions. Quand les parents, l’enseignant et les intervenants travaillent dans le même sens, les chances de réussite de l’enfant sont plus grandes.

Votre enfant présente des difficultés à l’école et vous souhaitez consulter un ergothérapeute ? Informez-vous auprès de l’enseignant de votre enfant pour connaître les services offerts à l’école ou consultez le Répertoire des ergothérapeutes du secteur privé de l’Ordre des ergothérapeutes du Québec pour trouver un ergothérapeute dans votre région.

-------------

« L’ergothérapie est efficace en milieu scolaire — Sommaire de la revue de littérature », Actualités ergothérapiques, mai-juin 2002.
Ibid

Télécharger le pdf